FR
Eugène Atget, Roses du Nil, avant 1910, Albumen Silver Print (détail)
Eugène Atget, Roses du Nil, avant 1910, Albumen Silver Print (détail)

Héritier de la tradition de la grande photographie urbaine et documentaire qui s’est établie à Paris dans les années 1850, Eugène Atget (1857-1927) a braqué son appareil photo de la fin des années 1890 jusqu’à sa mort en 1927, sur le vieux Paris et ses environs, en particulier sur les jardins de Versailles et de Saint-Cloud. Figurant parmi les grands pionniers de la photographie, il a imprimé sa marque très particulière à son œuvre photographique reconnaissable entre mille : photographiés à la hauteur du regard, comme à travers les yeux d’un promeneur, et cadrés de manière particulière, les lieux généralement déserts font l’effet de scènes de théâtre.

À cela s’ajoute l’atmosphère créée par les reflets et les jeux de lumière qui, perçus au départ comme des défauts, ont fini par trouver un écho durable avant tout auprès de photographes surréalistes, tels que Berenice Abbott et Man Ray. Pour assurer sa subsistance, Atget avait de son vivant vendu certains de ses travaux à des peintres pour qu’ils s’en servent comme sources d’inspiration ainsi qu’à des institutions publiques parisiennes. C’est en grande partie à Berenice Abbot qu’il a dû sa notoriété croissante, principalement aux États-Unis. Celle-ci a fait l’acquisition après sa mort d’une grande partie de son œuvre photographique et l’a vendue en 1968 au Museum of Modern Art de New York.

Expositions

Tous
Expositions personnelles
Expositions collectives
Diese Webseite unterstützt den Internet Explorer 11 nicht.
Bitte öffnen Sie die Seite mit einem modernen Browser.